Une jolie re-visite de Distillerie de la Chaufferie hier, qui comme vous le savez travaille du grain à la bouteille, et, essentiellement avec des produits locaux.

Vincent Van Horn, le Maître Distillateur nous a concocté 3 jolis produits dont le premier est disponible depuis samedi sur place uniquement :

– Henri G est une liqueur de noyer noir dont le goût se promène entre de l’Amaretto (amandes) et du Frangelico (noisettes). Il y avait 615 bouteilles, 50% ont déjà été vendues. 35$/500ml. Son nom lui vient d’Henri Gustave Joly de Lotbinière, né en France, qui fût le 4e Premier Ministre du Québec. On dit de lui qu’il était un politicien intègre, un homme d’affaires sagace, un sylviculteur passionné et une figure de marque de la dualité linguistique canadienne au XIXe siècle. Mais c’est son côté visionnaire dans le domaine du progrès agricole, sa passion de l’horticulture et des arbres et à promouvoir la conservation des forêts qui ont poussé ce choix, car c’est à lui que l’on doit la présence des noyers noirs au Canada.

– Normand, le brandy de pomme, de vrais être disponible dans le courant du mois de novembre à 40$/500ml. Il est composé de Pommette, de Cortland, de Golden Russet et de Liberté et a passé 9 mois dans petit baril. Son nom lui vient du trou du même nom, qui est une coutume gastronomique qui consiste à boire un petit verre de calvados entre deux plats, cela dans le but de faciliter la digestion et redonner de l’appétit aux convives.

– IDA, une jolie liqueur de framboise d’automne bio, ne devrait être disponible qu’au mois de février à 35$/500ml. Seulement 150 bouteilles ! Son nom lui vient de la Déesse Mère… parce que par sa forme, la framboise est associée aux mamelons. Selon la légende, le fruit tirerait sa couleur rouge du sang d’Ida, fille du roi de Crète et nourrice de Zeus, qui voulant calmer l’enfant criant sans arrêt, lui aurait cueilli des framboises jusqu’alors de couleur blanche, se serait griffé le sein qui en saignant aurait coloré les fruits, d’où le nom botanique du framboisier Rubus idaeus, Rouge d’Ida. « Couvrez ce sein que je ne saurais voir, par de pareils objets les âmes sont blessées, et cela fait venir de coupables pensées. » écrivait Molière dans Tartuffe. Personnellement, les framboises j’aime les déguster

Grégory de Distilleries Canada

Source : https://www.distilleriescanada.com/lachaufferie/?fbclid=IwAR2cYjb4ZvE9U6WeG1NC2lSaNjwIWHiSpvDZhjGb5gAI0a9YbHdJZCLtK80